Chaque seconde compte...

Cliquez sur les triangles pour découvrir le risque de CO.

Un tueur silencieux aussi chez vous!

Tous les ans, plus de 1000 personnes dans notre pays sont victimes d’une intoxication au CO.

Pourquoi le CO est-il aussi dangereux?

  • Parce qu’il n’est pas perceptible. Il est incolore, inodore et insipide.
  • Parce que votre sang absorbe 200 fois mieux le CO que l’oxygène. Le CO rejette donc tout l’oxygène du sang. Les victimes se retrouvent comme étranglées chimiquement.

Comment le CO entre-t-il chez vous?

Le CO se forme en cas de mauvaise combustion de tous les combustibles. Par exemple, le gaz, le mazout, le bois et les pellets sont des combustibles qui sont souvent utilisés pour le chauffage ou l’eau chaude dans une habitation.
Vous utilisez un feu ouvert ou un poêle à charbon ? Vous chauffez votre habitation au gaz ou au mazout ? Vous disposez d’un chauffe-eau à gaz ? Dans ce cas, votre habitation présente un réel danger d’intoxication au CO. Il importe donc de prendre les précautions nécessaires.

Comment éviter une intoxication au CO?

Avez-vous déjà pensé aux dangers d’intoxication au CO qui peuvent se présenter dans votre habitation? Ici vous pouvez identifier les principales causes de formation de CO qui peuvent se présenter dans chaque pièce de votre habitation, ainsi que les façons de les éviter.

Et s'il y a le CO chez vous?

Comment reconnaitre une intoxication au CO ?

  • On est rapidement pris de maux de tête.
  • On peut avoir des nausées.
  • On se sent fatigué.
  • Parfois, on s’évanouit.

Autres signes d’alarme :

  • Plusieurs personnes ou animaux se plaignent-ils
    en même temps ?
  • On se plaint à certains moments (en prenant un bain, une douche ou en faisant la vaisselle) ?
  • Les plaintes diminuent en présence d’air frais ou lorsqu’on se trouve dehors ?
  • Remarquez-vous des dépôts de suie sur les murs aux alentours des chauffe-eau à gaz ?
  • Constatez-vous une condensation et une humidité anormalement élevées dans la maison ?
  • Pour le gaz, soyez attentif à la couleur des flammes. Des flammes jaunes sont le le signe d’une mauvaise combustion. Les flammes doivent être de couleur bleue.

Que faire en cas d’intoxication au CO ?

Votre propre sécurité d’abord !

  • Ouvrez d’abord les portes et fenêtres.
  • Eteignez l’appareil.
  • Si la personne est inconsciente : appelez le 112 et signalez qu’il pourrait s’agir d’une intoxication au CO
  • Faites sortir la personne de la pièce.

Vous soupçonnez un problème lié au CO?

En cas d'urgence appelez le 112.
Pour d'autres questions contactez un installateur agréé.

Plus d'info

Téléchargez la brochure les dangers du CO

Contactez le Centre Antipoisons 070 245 245. Ou visitez le site du   centre antipoisons

La cheminée

La cheminée

Assurez-vous que la cheminée et le conduit d’évacuation des fumées aient un bon tirage.  La présence de nids d’oiseau, de briquaillons ou de feuilles dans la cheminée peuvent en effet en perturber le tirage. Si les gaz de combustion ne peuvent pas partir par la cheminée ni par le conduit d’évacuation des fumées, cela entraînera la formation de CO dans la pièce.

Il convient de s’assurer qu’il y ait une bonne ventilation de la piece par temps brumeux, par vent inexistant ou par temps doux.  Un avertissement sera donné dans les bulletins météo.

Quand faut-il faire ramoner une cheminée et faire réaliser un entretien des appareils ?

  • Vous utilisez le chauffage central au mazout : Faites ramoner la cheminée tous les ans comme imposé. Cela est imposé par la loi.
  • Vous vous chauffez avec un poêles à charbon, mazout ou bois : En raison des dépôts de suie, faites ramoner la cheminée tous les ans.
  • Vous vous chauffez avec un appareil à gaz : Vérifiez régulièrement (chaque 2 annèes) le bon fonctionnement de la cheminée

Les cheminées et conduits d’évacuation des fumées

  • doivent dépasser au moins d’un mètre le bord de la toiture.
  • ne peuvent pas être entravés par des arbres ni par de grands bâtiments.
  • doivent être les plus rectilignes possibles.
  • ne peuvent pas être constitués de conduits flexibles de hottes aspirantes.
  • ne peuvent pas être fissurés ni troués, en ce compris dans la maison.
  • ne peuvent pas être humides. 
  • doivent avoir des parois intérieures propres.
  • doivent être bien isolés.

Appareils avec évacuation murale

Il existe également des chauffe-eau à gaz, des poêles à gaz et des brûleurs à gaz avec évacuation murale (également appelée “système à ventouse”).  Ces appareils ne nécessitent pas de cheminée. Ils aspirent directement de l’extérieur l’oxygène nécessaire et vont immédiatement rejeter vers l’extérieur les gaz de combustion. Ces appareils sont très sûrs lorsqu’ils sont correctement raccordés. Ils sont néanmoins un peu plus chers à l’achat.

La chambre

La chambre

Utilisez uniquement des appareils électriques comme chauffage d’appoint . Ceux-ci ne peuvent pas produire de CO.

N’ayez jamais recours à des appareils mobiles qui fonctionnent au pétrole, au kérosène ou au gaz. Ils sont extrêmement dangereux car ils n’ont ni cheminée ni conduit d’évacuation des fumées. Ils utilisent l’oxygène présent dans la pièce. Les gaz de combustion parviennent ensuite dans cette même pièce.

Vous comptez malgré tout y avoir recours ?

  • Dans ce cas, utilisez ce genre d’appareil tout au plus 1 heure en continu.
  • Ne l’utilisez jamais pendant que vous dormez.
  • Aérez toujours la pièce lorsque vous utilisez un tel appareil.
Installation de chauffage central, brûleur au gaz ou au mazout

Installation de chauffage central, brûleur au gaz ou au mazout

Toute combustion présente un risque de CO. Ce risque est lié à une mauvaise combustion ou à une mauvaise évacuation des gaz de fumée.

Faites donc installer et vérifier régulièrement votre chaudière par un professionnel.

  • Chauffage central au mazout : faites vérifier l’appareil une fois par an.
  • Poêle au charbon, pellets, mazout ou bois : faites vérifier l’appareil une fois par an.
  • Appareil à gaz : faites vérifier l’appareil deux fois par an.

Veillez à bien aérer l’espace où se trouve l’installation.

Le garage

Le garage

Ne démarrez jamais votre véhicule dans un garage fermé. 

Il en va de même pour chaque appareil équipé d’un moteur à combustion, comme une tondeuse à gazon, une mobylette, un générateur, …

Les gaz d’échappement des moteurs à combustion contiennent énormément de CO. Dans un espace fermé, une quantité trop importante de CO peut ainsi s’accumuler. Ouvrez dès lors la porte du garage avant de démarrer le moteur.

Le barbecue

Le barbecue

Utilisez un barbecue ou grill seulement à l’extérieur.

Même en laissant la porte ouverte, il est dangereux d’installer le barbecue dans le garage. Un barbecue ou grill dans un espace fermé ou mal aéré représente un réel danger d’intoxication au CO.

Le séjour

Le séjour

Au niveau du séjour, la plupart des accidents sont dus à des appareils individuels de chauffage : il peut s’agir d’un poêle à charbon ou à bois, d’un poêle à mazout, d’un convecteur à gaz, d’un insert (ou cassette), d’un feu ouvert ou d’appareils de chauffage d’appoint alimentés par du pétrole ou par du gaz.

Soyez prudents avec les appareils suivants :

  • poêles à charbon, bois et mazout
  • convecteurs à gaz
  • cassettes
  • feux ouverts
  • chauffages d’appoint au pétrole ou au gaz

Chauffage

  • Il est dangereux de laisser un poêle allumé en position basse. Cela diminue le tirage de la cheminée.  Ne mettez donc jamais un poêle trop grand dans un local trop petit.  En effet, vous aurez rapidement trop chaud et vous voudrez alors réduire l’allure du poêle.
  • Laissez le clapet d’oxygène d’un poêle à charbon et/ou à bois suffisamment ouvert. Les flammes doivent toujours pouvoir être suffisamment oxygénées.
  • Veillez à ce qu’il y ait une aération suffisante dans la pièce où l’appareil brûle le combustible.  Lors de l’isolation, ne bouchez pas tous les interstices des portes et fenêtres.
  • Les poêles de même que les chaudières de chauffage central doivent être correctement raccordés à une cheminée et être régulièrement entretenus par un professionel.
    • Chauffage central au mazout : Faites vérifier tous les ans le dispositif de chauffage.
    • Poêles à charbon, mazout ou bois : Faites vérifier tous les ans le dispositif de chauffage.
    • Appareil à gaz : Faites vérifier tous les 2 ans l’appareil de chauffage.

Chauffage d’appoint

Utilisez uniquement des appareils électriques. Ceux-ci ne peuvent pas produire de CO.

N’ayez jamais recours à des appareils mobiles qui fonctionnent au pétrole, au kérosène ou au gaz. Ils sont extrêmement dangereux car ils n’ont ni cheminée ni conduit d’évacuation des fumées. Ils utilisent l’oxygène présent dans la pièce. Les gaz de combustion parviennent ensuite dans cette même pièce.

Si vous utilisez malgré tout un chauffage mobile :

  • Utilisez-le maximum 1 heure d’affilée.
  • Ne le branchez jamais pendant que vous dormez.
  • Aérez toujours la pièce lorsque l’appareil fonctionne. 
Cuisine

Cuisine

N’utilisez jamais vos appareils de cuisine comme chauffage. C’est extrêmement dangereux.

Il arrive parfois que certains laissent le four d’une cuisinière à gaz ouvert ou placent des pots de fleurs retournés sur les becs de gaz pour chauffer un peu la pièce. Ces méthodes provoquent le dégagement d’une quantité importante de CO dans la pièce.

Cuisinière à gaz / Four à gaz

Utilisez vos chauffe-eau et appareils de chauffage de manière appropriée. Veillez à ce que les appareils soient adaptés à l’espace et à l’usage qui en est fait.

5 litres : à utiliser uniquement pour un lavabo ou un évier. Ces appareils sont rarement munis d’un conduit d’évacuation des fumées.

La salle de bains

La salle de bains

Le chauffe-eau à gaz et les appareils de production d’eau chaude

Environ la moitié des intoxications au CO sont causées par de petits chauffe-eau à gaz de 5 litres raccordés à une douche ou à une baignoire.  De plus, la salle de bains est, le plus souvent, un petit local peu ventilé où l’air est saturé en vapeur d’eau.

Veillez à ce qu’il y ait une aération suffisante dans la pièce où l’appareil brûle le combustible.  Lors de l’isolation, ne bouchez pas tous les interstices des portes et fenêtres.  Dans une pièce où se trouve un chauffe-eau à gaz, ou un appareil de chauffage, dépourvu d’un conduit d’évacuation des fumées, il convient de toujours prévoir une aération supplémentaire. Aux termes de la loi, une grille de ventilation de minimum 150 cm2 (p.ex. 10 cm sur 15) sans fermeture est au moins obligatoire au bas de la porte et dans la partie supérieure du mur.

Utilisez vos chauffe-eau et appareils de chauffage de manière appropriée. Veillez à ce que les appareils soient adaptés à l’espace et à l’usage qui en est fait.

  • 5 litres : à utiliser uniquement pour un lavabo ou un évier.  Ces appareils sont rarement munis d’un conduit d’évacuation des fumées.
  • 10 litres : pour une douche, il faut au minimum un chauffe-eau de 10 litres raccordé à une cheminée ou à un conduit d’évacuation des fumées.
  • 13 litres : pour une baignoire, il faut au minimum un chauffe-eau (ou chauffe-bain, dans ce cas-ci) de 13 litres ainsi qu’une cheminée ou un conduit d’évacuation des fumées.

L’appareil ne peut pas présenter des traces de corrosion, de rouille, de suie.

Vérifiez si la flamme du brûleur est bleue.  Voyez-vous une flamme jaune ?  Dans le cas du gaz, l’apparition d’une teinte orangée signe un défaut de combustion. Il faut, dans ce cas, faire appel à un professionel.

Seuls les appareils agréés portant la marque CE peuvent être vendus.

Tous les nouveaux appareils sont munis d’un dispositif de contrôle d’évacuation. Celui-ci interrompt le fonctionnement de l’appareil en cas de faible teneur en oxygène dans l’air ou en cas de mauvais tirage de la cheminée. C’est pourquoi ces appareils sont plus sûrs.

Faites installer et entretenir vos appareils de chauffage par un professionnel.  Vérifiez régulièrement (chaque 2 annèes) le bon fonctionnement de la cheminée ou le conduit d’évacuation des fumées.  Mieux vaut également faire vérifier par la même occasion l’appareil.